Les audiences

Les audiences

Toutes les informations du président Boni Yayi. Découvrez le contenu des audiences au jour le jour.

Coopération Bénin - Koweït : Le nouvel ambassdeur koweïtien présente ses lettres de créance au chef de l'Etat

Le président de la République a reçu ce mardi 10 décembre, les lettres de créance du nouvel ambassadeur du Koweït prêt le Bénin, Faisal Sulaiman Ali Al-Musailim. Le diplomate koweïtien entend œuvrer au renforcement de la coopération entre les deux pays. 

 

Les relations entre le Bénin et l'émirat du Koweït sont au beau fixe. En témoigne la nomination d'un nouvel ambassadeur du Koweït près Bénin, pour poursuivre les chantiers de développement entamés par ses prédécesseurs. Faisal Sulaiman Ali Al-Musailim, au sortir du cabinet présidentiel pour la présentation de ses lettres de créance, s'engage à œuvrer au renforcement des liens d'amitié et de coopération entre les deux pays. "Les relations entre le Bénin et le Koweït sont très cordiales. Je m'investirai à les renforcer, en ouvrant de nouveaux chantiers. Nous allons revisiter nos investissements, notamment dans les secteurs de l'économie et de la culture, dans l'intérêt de nos deux peuples", annonce-t-il. 

Né en 1961, l'ambassadeur Faisal Sulaiman Ali Al-Musailim est titulaire d'une licence en sciences politiques. Il a un riche parcours entamé en 1980 au poste d'attaché diplomatique au ministère des affaires étrangères de son pays. Il a successivement servi au Bureau général du travail à l'ambassade du Koweït près le Qatar, puis à Pékin en Chine et au Caire en Égypte. Promu au grade de ministre plénipotentiaire en 2007, il a été nommé ambassadeur du Koweït près le Timor Oriental, cumulativement avec ses fonctions en Indonésie. Depuis 2011, il est affecté à Malte avant d'être promu ambassadeur extraordinaire plénipotentiaire en 2014.  

 

Le Chef de l'Etat a également eu des échanges avec une délégation de la conférence épiscopale, conduite par l'archevêque de Cotonou, Mgr Antoine Ganyé. Elle est allée présenter à Boni Yayi, le nouvel évêque de Porto-Novo, Mgr Aristide Gonzallo, récemment nommé par le Pape François. "Nous sommes appelés à travailer ensemble pour construire ce pays dans le travail et la prière", confie le nouvel évêque qui remercie le Chef de l'Etat pour ses différentes sollicitudes.

 

Bruno Ola OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Read more...

Prières nationales en l'honneur des victimes du Hadj 2015 : Boni Yayi communie avec la communauté musulmane   

Le Chef de l'Etat a pris part ce vendredi 30 octobre à la mosquée centrale de Cotonou, Jonquet, à la séance de prière spéciale en hommage aux victimes de la tragédie du Hadj 2015. Le gouvernement entend ainsi honorer la mémoire des victimes béninoises et prier pour le repos de leurs âmes.

 

La triste nouvelle de la bousculade du Hadj 2015 n'a pas laissé indifférents le Chef de l'Etat et son gouvernement. Après l'accueil solennel des rescapés de cette tragédie à l'aéroport de Cotonou par l'ensemble du gouvernement, il y a quelques semaines, Boni Yayi a encore fait montre de sa profonde compassion ce vendredi en assistant en personne, à la séance de prières organisée  en l'honneur des victimes. El Hadj Sanni Mohamed, président de l'Union islamique du Bénin salue cette marque de solidarité du gouvernement et de son Chef, qui, dit-il, n'ont jamais ménagé leurs efforts à l'endroit de la communauté musulmane. "Tout provient de la volonté d'Allah", affirme-t-il, exhortant les familles et proches des victimes, à confier leurs douleurs à Dieu. El Hadj Ibrahim Ouamane, Imam de la mosquée centrale de Jonquet, et Karim da Silva, premier haut dignitaire de la communauté musulmane, ont tour à tour imploré la grâce d'Allah sur les âmes des fidèles musulmans, disparus dans cette tragédie. 

"Que Dieu Allah veille sur chacun de vous. Nous sommes solidaires de vous. Parce que c'est un malheur qui nous frappe tous", témoigne le Chef de l'Etat qui invite les familles à beaucoup de force de courage. Boni Yayi réitère son engagement à toujours accompagner la communauté musulmane et toutes les autres confessions religieuses. "Notre soutien ne vous fera jamais défaut", parie le Chef de l'Etat, qui exhorte en retour aux disciples du prophète Mahomet, de toujours continuer à solliciter les bénédictions de Dieu sur notre nation prière.

 

Bruno Ola OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Read more...

Audiences du Chef de l'Etat : La construction des deux nouvelles tours administratives se précise   

Le Chef de l'Etat a reçu en audience, ce vendredi 30 octobre, une délégation du consortium en charge du projet de construction des deux nouvelles tours administratives de Cotonou. Elle est allée présenter au Chef de l'Etat, les conclusions de l'étude de faisabilité diligentée à cet effet.

 

Le projet de construction des deux nouvelles tours administratives de Cotonou aborde un nouveau virage. Le consortium en charge du dossier s'est rendu ce vendredi au cabinet du Chef de l'Etat, pour présenter le rapport de l'étude de faisabilité et examiner les disposions pratiques pour le démarrage des travaux. Ce projet, initié par le Fonds de solidarité islamique du groupe de la Banque islamique de développement (Bid), vise à contribuer à la lutte contre la pauvreté dans les États membres. Le Bénin, premier pays bénéficiaire de cette initiative novatrice, a mis à la disposition du projet, environ 10.000 mètres carrés pour la construction d'un complexe hôtelier de grand standing avec deux tours administratives. Lionel Chobli, délégué associé du cabinet Optimum consulting, rassure le Chef de l'Etat quant aux dispositions prises pour le démarrage des travaux dans les plus brefs délais. Il a d'ailleurs présenté la maquette du projet au Chef de l'Etat.

Le Chef de l'Etat a également a échangé avec son ministre en charge de l'urbanisme, Noël Fonton. Ceci fait suite à la récente participation du Chef de l'Etat au sommet Inde-Afrique. Sommet au cours duquel Boni Yayi a pu négocier auprès des investisseurs indiens le financement du projet de pavage et d'assainissement des vingt huit chefs lieux de commune restants. La Banque ouest africaine de développement (Boad) et la Banque d'investissement et de développement de la Cédéao (Bidc), assure-t-il, se sont repartis les vingt communes restantes, à raison de vingt pour la Boad et huit pour la Bidc.

Boni Yayi s'est également entretenu avec la représentante résidente du Programme des nations unies pour le développement (Pnud), Rosine Sori Coulibaly et celle du Fonds des nations unies pour l'enfance (Unicef), Anne Vincent. La première est allée échanger avec le Chef de l'Etat au sujet de la commémoration des soixante dix ans des nations unies. Elle a saisi l'occasion pour l'informer du lancement demain samedi du projet du village du millénaire de Bonou, en partenariat avec le Japon. La seconde est allée solliciter du Chef de l'Etat, la mise en place d'une équipe de haut niveau pour prendre part à la conference africaine sur la lutte contre le mariage des enfants, qui se tiendra les 27 et 28 novembre prochains. 

 

Bruno Ola OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Read more...

Audiences du Chef de l'Etat : D'importantes questions de développement au menu.  

Le Chef de l'Etat a reçu en audience ce vendredi 16 octobre, plusieurs personnalités et délégations. Les questions énergétiques, la mécanisation agricole, les projets routiers, la production cotonnière ont meublé l'agenda des audiences de Boni Yayi.

 

Norbert Koumaplé, Directeur général de l'Agence béninoise pour l'électrification rurale et la maîtrise d'énergie (Aberme) est allé faire le point d'avancement du projet d'électrification rurale de Kaboua. Des instructions, confie-t-il, sont données à l'entreprise C2E en charge des travaux pour le remplacement du transformateur dans un délai de 48 heures, en attendant l'achèvement du projet d'ici deux semaines. S'agissant du projet d'électrification des 105 localités, des partenaires financiers du projet ont échangé avec le Chef de l'Etat et promettent la mobilisation des ressources dans les meilleurs délais. Armel Koty, PDG de Angélique international limited est allé faire le point des diligences en cours pour le démarrage des activités de Bénin Tracteurs, société privée mise en place pour l'exploitation des tracteurs de l'usine de Ouidah. La partie chinoise, confie-t-il, a déjà libéré sa part de capitale de 510 millions représentant les 51%. Les derniers réglages, à l'en croire, sont en cours pour que d'ici janvier l'usine livre ses premiers tracteurs. Les mêmes diligences sont menées au sujet des six usines de transformation. Un contrat d'assistance technique est actuellement dans le circuit administratif et sera incessamment signé pour la mise en exploitation des usines, assure Armel Koty.

Avec Djibril Salifou, Directeur général de la Communauté électrique du Bénin (Ceb), il a été question des différentes mesures et projets pour assurer un bon approvisionnement en énergie électrique au Bénin et au Togo. Les dossiers des barrages  d'Adjarrala et de Dogo bis, l'extension du réseau électrique de Bembereke jusqu'à Malanvielle, les projets d'énergie solaire, avancent à un rythme satisfaisant, assure le Dg Ceb qui annonce le démarrage sous peu du barrage d'Adjarrala. Le ministre Spéro Mensah en charge de l'énergie a également fait le point de tous les projets en cours dans son département ministériel, notamment en matière d'énergie solaire, d'électrification rurale, d'extension du réseau Sbee, etc. Il a aussi rendu compte de la mission qu'il a effectuée  en cours de semaine à Abuja, pour la fourniture du gaz à prix compétitif pour la turbine à gaz de Maria Gléta. Une mission se rend également des ce vendredi soir à Paris, pour poursuivre les négociations d'achat-vente d'énergie, informe-t-il.

Enfin, Christian Adovèlandé, Président de la Banque ouest africaine de développement (Boad), est allé faire le point d'avancement des projets inscrits aux différents mandats d'arrangement conclus avec l'Etat béninois. Il s'agit des projets de bitumage des routes structurantes Comè-Dogbo-Lokossa, Djougou-Parakou, Savalou-Tchetti-Frontière du Togo, Djeregbé-Dja-Owodé qui, aux dires de Christian Adovélandé avancent normalement. Idem pour les projets d'énergie solaire, de transition numérique qui suivent normalement leur cours. S'agissant de la production cotonnière, la campagne en cours se déroule normalement, affirme-t-il, avec une superficie emblavée de l'ordre de 350.000 hectares. Le futur projet de transmission financé par le Fonds de développement de l'énergie a également été abordé.

 

Bruno Ola OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Read more...

Audiences du Chef de l'Etat : Boni Yayi poursuit la mobilisation en faveur de l'emploi  

Le Chef de l'Etat s'est entretenu ce lundi 11 octobre plusieurs personnalités et délégations. La palme d'or de ces audiences revient à la question du chômage pour lequel Boni Yayi sonne la mobilisation générale de toutes les structures susceptibles d'y remédier.

 

La première délégation reçue par le Chef de l'Etat émane du secteur des communications et des technologies de l'information et de la communication que le Chef de l'Etat a ciblé comme première niche d'emplois, en faveur des jeunes. Marcellin Ilougbadé, président de l'Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep), Wang Jun, chargé d'affaires à l'ambassade de Chine, Jules Dedjila, Conseiller technique du Chef de l'Etat à l'économie numérique, Étienne Kossi, ministre en charge de la communication, ont tour à tour pris l'engagement de mettre en place sous peu des projets innovants dans le domaine de l'économie numérique. D'ores et déjà, l'Arcep promet le lancement du paiement électronique dès ce 20 octobre, en attendant les autres programmes que les opérateurs Gsm présenteront au prochain conseil des ministres.

Le ministre de la santé, Jean Dossou Togbé est aussi allé faire au Chef de l'Etat, le point d'avancement du processus de mise en œuvre du Régime d'assurance maladie universelle (Ramu). L'on retiendra essentiellement que le Ramu a déjà impacté poilus 35.000 Béninois sur toute l'étendue du territoire et le paiement des factures aux hôpitaux a déjà démarré. Le Chef de l'Etat, poursuit le ministre, envisage solliciter de l'Assemblée nationale, le vote en procédure d'urgence de la loi sur le Ramu.

De retour d'une mission diligentée par le Chef de l'Etat, Spéro Mensah, ministre en charge de l'énergie, est allé, est allé rendre compte de la quintessence de ses échanges avec les promoteurs de centrales solaires. Six conventions de concession, pour 796 mégawatt, ont été signées avec différentes sociétés, confie-t-il. Sotarem, l'une de ces compagnies, par la voix de de son représentant Michel Mahed, promet le démarrage de l'implantation d'une centrale de 50 mégawatt dès novembre prochain. Le ministre annonce la mise en service de certaines centrales des le premier trimestre 2016. 

 

Boni Yayi a également eu des échanges avec le conseil communal de Ouidah, avec à sa tête le maire Séverin Adjovi. Il a été question des projets à mettre en œuvre pour un meilleur rayonnement de la cité des Kpassè. La rencontre a permis de faire le point des projets déjà mis en œuvre dans la commune et de veux en cours. La délégation a félicité le gouvernement pour tous ces projets, notamment les infrastructures routières qui permettent depuis peu de faciliter la communication à l'intérieur de Ouidah, mais aussi avec les communes voisines. Elle a également souhaité que ces efforts soient poursuivis, notamment dans les domaines de l'électricité, de l'eau, etc.

 

Bruno Ola OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Read more...

Audiences du Chef de l'Etat : Développement local, tourisme et économie numérique, emploi des jeunes au menu   

Le Chef de l'Etat a eu ce jeudi 8 octobre une série d'échanges avec diverses délégations et personnalités. Les questions évoquées ont trait au développement local, au développement du secteur touristique et de l'économie numérique. 

 

La première personnalité reçue par Boni Yayi est son ancien ministre, Nicaise Fagnon, actuel maire de Dassa-Zounmè. Leurs échanges ont porté sur les enjeux du développement local en cette ère de décentralisation. Les questions de changement climatique, d'économie locale, et de bonne gouvernance au niveau local constituent l'ossature de ces discussions entre les deux personnalités. Nicaise Fagnon salue les efforts déployés par le gouvernement ces dernières années pour amener les communes à un niveau de développement appréciable, tout en soulignant l'importance des défis qui restent à relever. "L'approche sectorielle du développement, preconise-t-il, doit faire place et de façon complémentaire à l'approche territoriale. Ce qui implique que le développement se faisant depuis la base, chaque commune doit avoir son tableau de bord, secteur par secteur". La finalité de toutes ces actions, conclut-il, devrait concourir à ce que les cibles soient effectivement atteintes, s'agissant des objectifs de développement.

 

Avec le Consortium touristes par millions au Bénin (Ctmb) composé de l'ensemble des acteurs touristiques (compagnies, hôtels, restaurants, guides et accompagnateurs touristiques, etc), il a été question des problèmes du secteur et des solutions idoines pour une meilleure promotion des la destination Bénin. "Nous avons salué les efforts du gouvernement ces dernières années pour redorer le blason du secteur touristique dans notre pays. Nous avons saisi l'occasion pour poser les grands goulots d'étranglement qui empêchent le développement du secteur", confie Dine Bouraïma, PDG de Bénin Royal Hôtel, porte-parole de la délégation. Au nombre des problèmes évoqués, précise-t-il, figurent les difficultés d'obtention et la cherté du visa, le coût élevé de la Tva,  les problèmes d'énergie, etc. L'audience, se réjouit-il, s'est transformée en une véritable séance de travail avec la participation des ministres en charge de l'économe, du tourisme, des affaires étrangères, et de l'intérieur que le Chef de l'Etat a chargé de faire, en bonne intelligence avec les acteurs, des propositions idoines qui seront examinées en conseil des ministres.

Jules Dedjila, Conseiller technique à l'économie numérique est allé faire le point des projets en cours dans le secteur très pourvoyeur d'emplois qu'est l'économie numérique. Le projet de centre d'appels qui a déjà absorbé 2000 jeunes sera bientôt  renforcé avec en point de mire 5000 jeunes sortis des griffes du chômage. Plusieurs autres projets, précise-t-il, seront lancés, en partenariat avec le secteur privé et la diaspora et permettront d'impacter 5.000 autres jeunes. Dans ce cadre, ajoute-t-il, le Conseil national du numérique sera mis en place et organisera dans les prochaines semaines, les assises nationales du numérique. Toutes ces questions, conclut-il, seront bientôt discutées en conseil des ministres.

 

Enfin, Boni Yayi échangé a eu des échanges avec Nadine Dako Tamadaho, ministre en charge de l'emploi des jeunes, accompagnée du Directeur général de l'Agence nationale pour l'emploi (Anpe), Maixent Djeigo, et du Conseiller technique à la promotion de l'emploi, Fred Houénou. Le point des différentes initiatives en matière de création d'emploi dans notre pays a été fait à cette occasion, avec un accent particulier sur la question du suivi des jeunes promoteurs. Le Chef de l'Etat, a en croire la ministre, à instruit les différents responsables en charge de l'emploi des jeunes, aux fins  aux de mener les réflexions nécessaires et de lui faire des propositions idoines. Une rencontre est prévue à cet effet au palais de la Marina ce samedi 10 octobre avec les jeunes, confie Fred Houénou.

 

Bruno Ola OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Read more...

Audiences du Chef de l'Etat : Plusieurs investisseurs reçus par Boni Yayi.  

Le Chef de l'Etat a reçu en audience ce vendredi 2 octobre plusieurs personnalités et délégations. Entre autres, une délégation américaine et un industriel russe, désireux d'investir dans plusieurs secteurs vitaux de l'économie béninoise.

 

Introduite au cabinet présidentiel par l'ambassadeur du Bénin à Washington, Omar Arouna, la délégation américaine est allée faire au Chef de l'Etat, le point de sa mission de prospection en terre béninoise. A en croire le diplomate béninois, trois secteurs clés, à savoir l'agriculture, l'énergie et les infrastructures intéressent ces investisseurs qui se sont scindés en plusieurs groupes. A cet égard, informe-t-il, une partie de la délégation séjourne actuellement dans le septentrion pour voir de près les opportunités d'investissement dans le secteur agricole. Une autre a fait le tour des sites touristiques et palais royaux en vue de la création prochaine d'un circuit touristique au profit de la communauté afro-américaine d'origine béninoise. D'autres ont ciblé, soit le secteur énergétique, gazier, ou aéroportuaire.

Avec l'investisseur russe Konstantin Korskakov, il a été question d'une usine de production d'intrants agricoles. "Nous sommes venus proposer des intrants biologiques qui ont l'avantage d'améliorer le rendement, la productivité, la sauvegarde de l'environnement, et la réduction des coûts", confie-t-il, à l'issue de l'audience. Il promet, dans quelques mois, doter notre pays d'une usine de production d'intrants qui permettra, non seulement de créer des emplois, mais aussi de desservir la sous-région.

Le Directeur général de Libercom a également été reçu en compagnie du PDG d'Orange France et du Directeur général de Média contact Bénin. Ils sont allés faire le point du processus de privatisation de Libercom enclenché depuis peu et recevoir les observations et conseils du Chef de l'Etat.

La Représentante résidente du Programme des nations unies pour le développement (Pnud) Rosine Sori Coulibaly est allée remercier le Chef de l'Etat pour sa participation active au dernier sommet de l'organisation des Nations unies à New York. Elle a saisi l'occasion pour échanger sur les enjeux de ce sommet pour le Bénin, notamment la question de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (Odd) à l'horizon 2030. Autre préoccupation abordée, les échéances électorales de 2016. Rosine Sori Coulibaly promet l'accompagnement du Système des nations et du Pnud pour faire de ce processus une réussite, à la mesure de l'enjeu. Une mission des nations unies avait déjà séjourné au Bénin dans ce cadre, indorme-t-elle, tout en promettant de rendre disponible dans les meilleurs délais le rapport de leurs travaux. 

L'ambassadeur d'Egypte près le Bénin a également été reçu par Boni Yayi. Il a été question du renforcement de la coopération bilatérale et de la candidature de l'Egypte au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies au titre du continent africain.

 

Bruno Ola OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Read more...

Audiences au Palais de la Marina : Plusieurs personnalités reçues par Boni Yayi

Le Président de la République a reçu en audience ce mercredi 27 mai plusieurs personnalités et délégations. Entre autres sujets abordés, le déficit énergétique persistant dans notre pays et le symposium de Cotonou sur le dialogue inter religieux.

Le Chef de l'Etat est très préoccupé par les coupures intempestives de l’électricité qui qui riment le quotidien des Béninois depuis plusieurs jours. Reçu en audience ce mercredi au Palais de la Marina, Camille Kpogbémabou, Directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) est revenu sur causes de ces délestages. À l'en croire, la suspension de la fourniture de l’électricité par le Nigeria et le Ghana, principaux fournisseurs du Bénin, explique largement cette situation."C’est seulement hier que le Nigeria nous a remis 30 Mw et le Ghana 50 Mw", confie-t-il, tout en rassurant des dispositions en cours pour juguler la crise. "Le Chef de l’Etat nous a instruit afin que nous portions la capacité de la centrale de Maria Gléta à 50 Mw aux heures de pointe. Les groupes loués  tournent actuellement à 40 Mw, nous allons porter leur fourniture à 80 Mw. Au total, nous aurons un disponible de 210 Mw qui nous permettra de juguler la crise", assure-t-il.

 

Avec Michel Dognon, conseiller spécial chargé de la gouvernance des entreprises d’Etat, il a été question de la mission à lui confiée par le Chef de l'Etat au sujet de la mauvaise gestion de la phase 2 du Programme d’appui aux secteurs de l’eau et de l'assainissement (Ppea II) financé par les Pays-Bas. "Je suis allé lui rendre compte de la première phase de la mission. Cette phase concerne la confection des Termes de références pour le recrutement d’un cabinet d’audit international », confie-t-il, indiquant que l’appel d’offres sera lancé très prochainement. Il annonce par ailleurs l'audit imminent de tous les délégués de contrôle financier sur toute l’étendue du territoire national, conformément aux instructions du Chef de l'Etat.

L’ancien président nigérian a également été au cabinet du président de la République. En séjour au Bénin dans le cadre du symposium international sur le dialogue interreligieux, Olusegun Obasanjo a saisi l’occasion pour échanger avec Boni Yayi sur la situation politique du Bénin et du Nigeria, marquée ces derniers jours par la tenue d'élections majeures dans chacun des deux pays. Il n'a pas manqué d'encourager les dirigeants des deux pays à travailler davantage à leur intégration économique, notamment sur le plan énergétique.

Toujours dans le cadre du symposium de Cotonou, le chef de l’Etat s’est également entretenu avec Jean Christophe Peaucelle, conseiller aux Affaires religieuses du ministre français des Affaires étrangères et une délégation palestinienne conduite par Dr Mahmoud Sidqi Al-Habash, conseiller aux Affaires religieuses du Judge suprême de l’Etat de Palestine. Ils sont porteurs de messages d'encouragement de leur pays respectif pour l'organisation par le Bénin du dialogue interreligieux en vue d'asseoir les bases d'un monde plus pacifique.

 

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Read more...

Audiences du Chef de l'Etat : Le point d'avancement des projets sous financement de la Boad.  

Christian Adovèlandè, président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) était au cabinet du Chef de l'Etat ce vendredi 8 mai. Il est allé faire le point des projets financés par l'institution au Bénin. D'autres personnalités ont également été reçues par Boni Yayi.

 

Les différents projets en cours d'exécution ou en instruction sous l'égide de la Boad au Bénin suivent leur cours normal. C'est ce qu'il convient de retenir suite à l'audience accordée par le Chef de l'Etat au président de l'institution ce vendredi. Selon Christian Adovèlandé, les projets d'infrastructures routières à savoir Parakou-Djougou, Comé-Lokossa, Savalou-Tchetti ne souffrent d'aucune entrave majeure. Dans le secteur énergétique, un montant de 5 milliards est actuellement mis à la disposition du Bénin et un projet de biomasse est en étude avec un partenaire privé. Au titre des projets en instruction, un financement de 35 milliards est déjà  bouclé pour la transition numérique, assure-t-il. Une mission d'évaluation séjourne actuellement sur le terrain au sujet du Programme d'appui à la croissance économique rurale (Pacer) co-financé avec le Fonds international pour le développement agricole (Fida). Enfin, s'agissant du programme d'assainissement des villes secondaires, quatre nouvelles villes seront bientôt impactées, assure le président de la Boad. Il s'agit, précise-t-il, des villes de Bantè, Glazoué, Covè et Djidja dont le dossier passera au prochain Conseil d'administration de la banque prévu pour juin.

L'ex ministre Memouna Kora Zaki, désormais ambassadeur du Bénin près le Niger a également été reçue en compagnie de ses pairs du Qatar, du Danemark, de l'Iran et du Maroc. Ils sont allés recevoir les instructions du Chef de l'Etat pour une bonne exécution de leur mission. Boni Yayi a enfin échangé avec les préfets des six départements du Bénin qui sont allés lui apporter leur soutien dans la recherche de solutions à la tension politique qu'à connaît notre pays tout au long de la semaine écoulée

 

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR) 

Read more...

Décrispation de la tension politique : Pascal Irenée Koupaki échange avec le Chef de l'Etat  

L'ancien Premier ministre Pascal Irenée Koupaki a été reçu ce vendredi 8 mai par le Chef de l'Etat. Au menu, l'apaisement de la tension politique après les événements qui ont récemment secoué la ville de Cotonou.

 

Les turbulences des 4 et 6 mai derniers n'ont pas laissé insensible l'ancien Premier Ministre de Boni Yayi. L'ex manager des crises sociales n'a visiblement rien perdu de ses réflexes de médiateur. Soucieux de ramener le calme dans la cité, il s'est rendu au cabinet du Chef de l'Etat ce vendredi, suite aux incidents qui ont secoué la métropole économique Cotonou, mettant à rude épreuve, la paix sociale et la la cohésion nationale. Cette visite, faut-il le souligner, fait suite à celle rendue la veille à l'Honorable Candide Azannaï, l'un des protagonistes de la crise, toujours pour plaider la cause de la paix. Par ce geste, Pascal Irenée Koupaki entend apporter sa pierre à l'édification d'une paix durable, gage d'un développement harmonieux de notre pays. 

"Je suis venu faire part de mes sentiments sur ce que j'ai vu, sur ce que j'ai entendu. Ce tour d'horizon nous a permis de relever qu'il y a un progrès à faire en termes de démocratie apaisée. Il y a un progrès à faire en termes  de comportements. Il y a un progrès à faire en termes de conscience. Notre état de conscience pose problème à certains moments" se désole-t-il. Pour lui, il urge que le projet éducatif et le système partisan de notre pays soient mis aux normes pour éviter à l'avenir  ces dérapages qui n'honorent nullement notre système démocratique. L'apôtre de la nouvelle conscience a ainsi saisi l'occasion pour exhorter à la culture des valeurs éthiques et morales à tous les niveaux pour offrir à notre pays de réelles chances de décollage. "Il nous faut prendre de nouvelles options, et donc tracer de nouveaux sillons pour qu'on puisse semer davantage de la tolérance. Il faut qu'on puisse se parler sans s'invectiver. Bref, il faut qu'on soit des exemples, pour les uns et les autres" plaide-t-il.

 

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Read more...

Log in

create an account